Le fonctionnement

Contexte du projet

Le contexte économique local oblige les habitants du territoire, à travailler de plus en plus loin de leur lieu d’habitation. Devant la faible dotation du territoire en matière de transports en commun, il est observé depuis plusieurs années sur les 7 communes du territoire de la Communauté de Communes du Laragnais (CCL) des pratiques de covoiturage spontanées. L’idée, grâce à ce projet, est de matérialiser et signaler les principales aires de covoiturage spontanées. De plus, ces aires seront dotées de bornes vélos et sont proches ou correspondent à des arrêts de bus ce qui incitera d’autant plus à la multimodalité.

Les aires spontanées de covoiturage ont été déterminées par l’étude préalable réalisée dans le cadre du Programme d’Aménagement Solidaire (PAS).

Aujourd’hui, ces aires de covoiturage ont été matérialisées et signalées uniformément dans chaque commune du Laragnais. Pour cela la CCL a symbolisé clairement des espaces dédiés au parking des véhicules grâce à une signalisation spécifique :

  • Marquage au sol blanc pour symboliser « l’espace covoiturage » et le parking des véhicules (3 places par aire),
  • Implantation des panneaux de signalisation « point rencontre » personnalisés et facilement identifiables,
  • Abris légers ou abris-bus préexistant,
  • Borne à vélos.

De plus, plusieurs sites internet permettront aux personnes qui souhaitent covoiturer de s’organiser :

  • www.laragnais.net
  • www.covoiturage.autoclubaix.com
  • www.covoiturage.fr

L’objectif principal de cet aménagement est de répondre, dans l’intérêt des habitants, à leur demande/besoin tout en préservant leur cadre de vie.

L’enjeu consiste à faciliter les pratiques actuelles. Il s’agit aussi d’encourager de nouveaux habitants à partager leur voiture afin de réaliser des économies d’énergies et de réduire leurs dépenses. Les bornes à vélos incitent le public à se rendre aux aires de covoiturage non plus en voiture, mais à vélo.

La matérialisation de ces aires de covoiturage est une aide aux alternatives d’utilisation de son véhicule personnel et un moyen d’inciter à la solidarité entre les personnes du territoire intercommunal.

En effet, partager sa voiture avec des personnes que l’on n’aurait pas forcément rencontrées dans d’autre condition augmente considérablement la solidarité entre la population et au sein de différentes tranches d’âge.

Financement du projet

Région PACA : 45%

Europe (LEADER) : 55%