Le tri sélectif

1. Pourquoi trier ses déchets ?

Pour le respect de notre environnement

En effet le tri permet de réaliser des économies d’énergie et de ressources naturelles précieuses.
90% de la consommation mondiale d’énergie repose sur des ressources non renouvelables : pétrole, charbon…
Nos emballages consomment eux aussi cette énergie et ces matières premières. Pour 1 tonne (T) de plastique recyclé, on économise 800kg de pétrole brut. Pour 1T de papier/carton recyclé, on économise 2,5T de bois. Pour 1T d’acier recyclé, on économise 1T de minerai de fer. Pour 1T de briques alimentaires recyclées, on économise 2T de bois De nouvelles habitudes s’imposent. Trier est un geste simple mais qui pèse dans la sauvegarde de notre planète. Trier permet d'éviter le gaspillage.

Pour recycler, il faut trier

Pour arriver à recycler nos emballages, il faut impérativement les trier à la source. Sans le tri, le recyclage de nos emballages, journaux et magazines est impossible car pour être recyclés, ceux-ci ne doivent pas être mélangés aux autres déchets. C'est pourquoi la solution passe par chacun d'entre nous : il faut que nous apprenions à séparer ce qui est à recycler de ce qui ne l'est pas et que le geste du tri devienne naturel.

Pour lutter contre l'augmentation de nos déchets

L’évolution du niveau de vie, la diminution de la taille des foyers et le succès des produits alimentaires conditionnés et prêts à consommer ont eu pour conséquence un fort accroissement du volume des déchets produits en France au cours des 40 dernières années En 1960, un habitant produisait environ 200kg de déchets par an De nos jours, un habitant produit plus de 460kg de déchets par an Dans le même temps est apparue une modification de la nature des déchets. En trente ans, la part des emballages a doublé et celle des plastiques a été multipliée par dix.

Pour répondre au cadre réglementaire

Voici les principaux textes de loi réglementant la valorisation et le recyclage des emballages :

Loi du 15 juillet 1975

Cette loi définit le déchet comme “tout résidu d’un processus de production, de transformation ou d’utilisation, toute substance, matériau, produit, ou plus généralement tout bien nuisible abandonné, ou que son détenteur destine à l’abandon”. Cette loi incite les producteurs de déchets à diminuer le volume de détritus et à valoriser les matériaux lorsque cela est possible. De plus, elle donne aux collectivités locales la responsabilité de l’élimination des déchets ménagers produits par les habitants.

Décret du 1er avril 1992

Ce décret oblige les industriels à participer à l’élimination des emballages qu’ils mettent sur le marché en reversant une contribution à un organisme agréé par les pouvoirs publics (Eco-Emballages, Adelphe, Cyclamed). Il prévoit 75% de valorisation des emballages ménagers en 2002.

Loi du 13 juillet 1992

Elle interdit à partir du 1er juillet 2002 la mise en décharge des déchets bruts. ces décharges ne pourront stocker que les « déchets ultimes », c’est à dire les déchets que l’on ne sait pas valoriser ou traiter avec les conditions techniques et économiques du moment. Cette loi incite à valoriser les déchets par le réemploi, le recyclage ou toute autre action visant à obtenir à partir des déchets des matériaux réutilisables ou de l’énergie. Elle favorise l'élaboration de plans départementaux fondés sur le respect des normes, la limitation du transport des déchets, le recyclage, le compostage et la récupération d’énergie lors de l’incinération. Les organismes et collectivités qui sont chargés des déchets doivent être transparents dans l’information du public sur les effets et les conséquences de l’élimination des déchets (effets sur l’environnement et la santé publique).

Circulaire Voynet de 1998

Cette circulaire donne la priorité à la valorisation de la matière. Il s’agit de développer le recyclage (verre, papier, emballages) et le compostage. L’objectif fixé est de valoriser 50% de l’ensemble des déchets collectés.

Pour la maîtrise des coûts de gestion des déchets

Le volume des déchets produits est en progression constante et leur traitement coûte de plus en plus cher (normes anti-pollution et Taxe Générale sur les Activités Polluantes - TGAP). Les dépenses liées à la mise en place de la collecte sélective sont compensées par la réduction du volume d’ordures ménagères à enfouir et par les recettes versées par less partenaires et repreneurs de matériaux.

Pour développer de nouvelles activités créatrices d'emplois

La collecte sélective est une activité qui génère des emplois. Il y a les ambassadeurs du tri, les chauffeurs, le personnel de la déchetterie et du centre de tri, ... De plus, le recyclage des matériaux s'effectue dans des usines qui font appel à des techniques particulières. Il faut donc un personnel spécialisé et cela contribue à la création d'emplois en aval. Tout au long de la chaîne qui aboutit au recyclage, de nombreux professionnels interviennent pour collecter, trier, conditionner et transformer les matériaux.

2. Où trier ?

Eyguians :

  • Impasse de la Gare,
  • Sortie Nord.

Laragne-Montéglin :

  • Parking de la Gare,
  • Place des Aires,
  • Avenue du collège (juste avant le pont du chemin de fer),
  • Quartier Véragne (à côté du supermarché Casino),
  • Montéglin (à l’entrée du lotissement des Ravels),
  • Route de Marseille (face à Intermarché),
  • Route d’Arzelier (en dessus des Iris).

Lazer :

  • Déchetterie,
  • Parking de la Mairie.

Monêtier-Allemont :

  • Chemin du Lac (à côté du Château).

Le Poët :

  • Place de la Bascule,
  • Route du canal.

Upaix :

  • Le village,
  • Zone Artisanale de Rourebau.

Ventavon :

  • Carrefour des 4 chemins,
  • Valenty (entre le restaurant et la MFR).

3. Que deviennent les déchets recyclés ?

Une bouteille ou des pots en verre ? Recyclés, cela donne de nouvelles bouteilles de verre.

Les journaux ou magazines ? Recyclés, cela devient des prospectus en papier recyclé.

Une canette (acier) ? Recyclée, cela donne des casseroles, des clés, ou de nouveaux emballages.

Des emballages en aluminium ? Recyclés, cela donne des voitures, des fers à repasser ou de nouveaux emballages.

Des bouteilles ou flacons en plastiques ? Recyclés, ils deviennent des pulls type polaires, des oreillers, …

Des cartonnettes ? Recyclées, elles deviennent du papier cadeaux ou de l’essuie-tout.

Les briques alimentaires ? Recyclées, elles permettent de fabriquer d’autre briques alimentaire.

4. S'informer sur le tri sélectif

La CCL porte des actions de sensibilisation au tri des déchets et de prévention de la production de déchets en direction des habitants, des écoles et des entreprises du territoire. Ces interventions sont en général bien accueillies et donnent des résultats satisfaisants.

Quelques actions réussies :

  • Animations de sensibilisation au tri dans les écoles primaire et maternelles,
  • Éducation à la prévention de la production des déchets à la MFR,
  • Mise à jour des consignes de tri sur les bacs collecteurs (les Points Propres),
  • Participation aux événements nationaux et locaux (semaine du Développement Durable, tournée des Déglinguééé, …),
  • Mise en place de stands d’animation et de panneaux d’information sur le marché de Laragne-Montéglin et à la Décheterie de Lazer.

L’objectif est de sensibiliser les habitants à la protection de l’environnement et à la nécessité de

LA PREVENTION DES DECHETS QUE NOUS PRODUISONS,

DU TRI DES DECHETS RECYCLABLE,

ET DU COMPOSTAGE.

 

Le petit geste aux grands effets : visionnez une vidéo d'éco-emballages.

http://www.youtube.com/watch?v=KEMfThXLUG4

 

 

5. Les consignes de tri

Le tri des Emballages Ménagers :

Liste non exhaustive des déchets recyclables à déposer dans ce bac :

- Cartonnettes qui entourent les pots de yaourts ou les paquets de céréales,

- Bouteilles et flacons en plastiques,

- Papier cadeaux,

- Briques de lait, de jus de fruits ou de crème,

- Boîtes de conserves,

- Canettes de boissons,

- Aérosols,

- Barquettes en aluminium, ...

Ces déchets n'ont pas besoin d'être rincés, mais ils doivent être vidés de leur contenu. Ils ne doivent pas être souillés.

Ce bac de tri ne doit pas contenir (ces déchets sont à jeter dans le bac roulant gris ou vert) :

- Sacs plastiques,

- Films en plastique alimentaires et autre,

- Barquettes ou pots en plastique,

- Emballages en plastique (du jambon ou des fromages par exemple),

- Pot de yaourts,

- Barquettes en polyester ou polystyrène, ...

 

Le tri des Papiers :

Liste non exhaustive des déchets recyclables à déposer dans ce bac :

- Papiers vierges, écrits ou imprimés,froissés ou pas, déchiré ou pas,

- Documents en papier reliés ou pas, agrafés ou pas

- Journaux,

- Prospectus,

- Magazines,

- Livres,

- Annuaires,

- Enveloppes blanches ou marrons, avec ou sans fenêtres, ...

Ce bac ne doit pas contenir (ces déchets sont à jeter dans le bac roulant gris ou vert) :

- Mouchoirs souillés ou pas,

- Papier cadeaux,

- Papiers souillés,

- Films en plastique qui entourent les revues par exemple,

- Sacs en plastique, ...

Le tri du Verre :

Liste non exhaustive des déchets recyclables à déposer dans ce bac :

- Bouteilles et pots en verre avec ou sans étiquettes,

- Verre blanc, marron et transparent, ...

Ces déchets n'ont pas besoin d'être rincés mais ils doivent être vidés de leur contenu. De préférence, ils ne doivent pas être cassés.

Ce bac ne doit pas contenir (ces déchets doivent être déposés dans le bac roulant gris ou vert) :

-Vitres,

- Miroirs,

- Vaisselle en porcelaine, en verre ou en céramique,

- Verres à eau ou à vin,

- Ampoules, ...