Eglise de Laragne-Montéglin (crédit photo : Bernard Vallat)

Le Programme d’Aménagement Solidaire du Laragnais

Présentation générale

En 2009, la CCL a décidé de s’engager dans un Programme d’Aménagement Solidaire (PAS), appel à projets lancé par la Région PACA. Ce programme permet aux communes d’obtenir des financements régionaux bonifiés pour la réalisation d’études et de travaux d’aménagement de village sous réserve que ces actions s’inscrivent dans une stratégie globale de développement définie à l’échelle intercommunale et en concertation avec la Région.
Ainsi, la CCL a fait réaliser en 2009 une étude urbaine préopérationnelle au PAS, afin de :

  • définir et analyser les enjeux et attentes du territoire ;
  • construire un cadre de référence partagé par toutes les communes ;
  • concevoir un programme et des fiches d’action.

Cette étude a permis d’établir un diagnostic partagé entre toutes les communes, et de dégager trois enjeux principaux en matière d’aménagement sur la CCL :

  • le renforcement de la solidarité entre les communes ;
  • la préservation d’un développement équilibré (emploi/population) ;
  • le maintien et l’amélioration de la qualité de vie.

A partir de ces enjeux, a été défini un cadre de référence partagé par l’ensemble des conseillers communautaires, au sein duquel 8 axes d’intervention ont été déterminés :

  • améliorer l’offre culturelle ;
  • prévoir le développement urbain et diversifier l’habitat ;
  • réfléchir à la prise en charge enfance/jeunesse ;
  • valoriser le potentiel touristique du territoire ;
  • penser une chaîne de déplacements éco-citoyens ;
  • favoriser le développement économique du territoire ;
  • améliorer la qualité de l’offre globale d’équipements publics ;
  •  aménager les espaces publics et sécuriser les villages.

Ces 8 axes d’intervention ont servi de base à la construction du programme triennal d’actions (2010-2011-2012), validé par le Conseil Communautaire du Laragnais du 20 novembre 2009 et voté en Commission Permanente Régionale le 7 décembre 2009. Ce programme comprenait 34 actions dont 7 menées à l’échelle intercommunale.

Afin de donner plus de poids aux actions intercommunales, le choix a été fait par les élus de favoriser les actions communautaires dans le volet « aménagement ». Ainsi, un taux de subvention plus élevé est donc attribué à deux actions intercommunales exemplaires et novatrices (étude de structuration de l’urbanisation et mise en place d’un réseau de points de rencontres pour le covoiturage sur le territoire).

Par ailleurs, afin d’adapter au mieux les réalisations du PAS aux réalités du terrain, chaque année est réalisé un bilan des actions engagées, qui permet d’ajuster les prévisions par avenant à la convention.
Il s’git de suivre les évolutions des préoccupations du territoire et de les retranscrire au plus juste dans le PAS, dans les limites des conditions d’éligibilité des dossiers.

Le PAS a déjà permis de financer une partie des travaux de réaménagement du village de Monêtier-Allemont, le Square Richier à Upaix, la restauration de l’église de Laragne-Montéglin…

Réaménagement du Village de Monêtier-Allemont (crédits photo : Bernard Vallat)

Les deux premières opérations intercommunales d’envergure ont été lancées dans le courant du premier trimestre 2010 et finalisées en 2012 :

  • l’étude de structuration de l’urbanisation ;
  • l’étude préalable à une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat.

 

L’étude de structuration de l’urbanisation

La CCL et ses 7 communes sont confrontées depuis plusieurs années à un accroissement important de leur population. Si la tendance se confirme sur les années à venir, une forte pression foncière pourrait être observée. Cette étude représente donc une première réponse à une réflexion sur les possibilités et les formes d’aménagement de ces futurs nouveaux quartiers.

Après presque deux ans du travail d’un bureau d’études spécialisé, cette opération a permis à l’ensemble des élus de la CCL de découvrir et de prendre en considération les outils à leur disposition pour organiser l’urbanisation de leur territoire selon leur vision et dans le respect de l’identité rurale du Laragnais.
Le travail réalisé a également permis aux élus de prendre en compte les implications du Grenelle de l’Environnement sur l’urbanisation future au sein de leurs territoires respectifs.

Enfin, cette étude, menée sous maîtrise d’ouvrage déléguée intercommunale, a permis d’amener les questions d’urbanisme et d’aménagement au cœur du débat communautaire, et ouvre la porte à de nouvelles réflexions au sein de la CCL et de ses communes membres.

 

L’étude préalable à une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH)

Cette étude avait pour but d’apporter une réponse aux questions de l’habitat insalubre et des difficultés pour les propriétaires de maintenir un logement décent.
L’étude réalisée a permis d’établir un diagnostic du logement sur le territoire de la CCL dont les principaux éléments sont les suivants :

  • près de 65% des logements en résidence principale sont considérés comme mal isolés voire non isolés, car construits avant le choc pétrolier de 1974 ;
  • une part importante de logements vacants est observée, représentant près de 8% des logements de la Communauté de Communes du Laragnais ;
  • 20% des résidences principales sont inconfortables et 3% sont potentiellement indignes, pour les propriétaires et les locataires ;
  • de réels besoins en matière de logement pour les résidents principaux sont recensés sur le territoire ;
  • il existe sur le territoire d’intéressantes possibilités de réhabilitation et de reconversion, mais au prix d’importants travaux.

Suite à ces résultats, les élus de la CCL ont décidé de mettre en place une OPAH qui a été lancée en octobre 2012 (voir l’onglet correspondant).